Service de gestion et lutte contre les espèces envahissantes

Stratégie efficace en trois points principaux :

1. Inventaire systématique des néophytes ;
2. Choix des options de lutte et organisation des traitements ;
3. Suivi de l’évolution des mesures sur plusieurs années.

Bunia d’Orient

Originaire d’Europe du Sud-Est (Caucase), le bunias a été introduit sur sol suisse en tant que plante fourragère. Aujourd’hui, l’espèce est répandue dans les régions de basses altitudes et se propage rapidement par les machines agricoles, le bétail et le déplacement de terre contaminée.

Sa propagation ne cause aucun impact sur la santé humaine et animal mais a des conséquences négatives sur l’exploitation des prairies de fauche et provoque de grande pertes de rendement.

Elle devient rapidement l’espèce dominante et supplante la végétation locale, causant une perte de la biodiversité. Son expansion sur les prairies et le pâturages maigres représente un risque pour les plantes indigènes qui sont protégées.

La plante fleurie dès le mois de mai et un deuxième pic de croissance à lieu après la fauche estivale. Une plante peut produire jusqu’à 4’000 graines et est capable de se régénérer à partir d’un fragment racinaire de seulement un centimètre.